fbpx

|

24 mars 2020 / Commentaires fermés sur Course des cuirassiers

Course des cuirassiers

C’était un soir la bataille de Reischoffen, il fallait voir les bénévoles acharnés !

Attention……bénévoles…….on arrive!!

Bim, Bam, Boum, quand tout part en couille!!

Alors que cette course devait avoir lieu ce week-end, le début de saison pour beaucoup ici dans le fin fond de l’Est de la France, à la frontière Alsaco-mosellane, c’était un dimanche en 2019, le Trail des cuirassiers ...

Remember baby!

C’était déjà il y a un an, et ce sera de nouveau une belle l’année prochaine et 2020 ne sera plus qu’un mauvais rêve…je l’espère comme vous non?

Après un début de saison en dents de scie, puisque 12 jours plus tôt, une petite princesse venait d’arriver dans notre petite vie, les séances d’entraînements extra-light, je signais ici le retour officiel de Oufderun sur le trail des cuirassiers à Reichshoffen.

Une nouvelle fois, les bénévoles avait fait un travail remarquable, l’accueil toujours aussi chaleureux, les copains étaient là, comme le soleil.

Cette course je l’apprécie et j’y étais pour la 3ième fois de ma carrière de trailers. Ce parcours rapide sans trop de difficultés et qui se court vite, voire très vite t’annonce tout de suite la couleur sur ton état de forme et ta vitesse en début de saison. Soit tu en as, soit tu es mort.

Je savais déjà que j’allais mourir puisque les 15 jours précédant la course, mes nuits étaient écourtées avec au programme des séances bibi-fractionnées, peu de sorties et que des courtes, mais autant y aller et tout donner, au pire il y aura explosion.

J’y reviens parce que c’est pas loin, parce qu’il y a beaucoup de copains et surtout parce que c’est bien. En plus en 2019, il y avait les Kinettes s’ent’RAID qui étaient là pour la bonne cause et qui préparaient le Raid’amazone au Vietnam.

9h10- On se place sur la ligne, les machines sont présentent, la saison cross étant terminée il y en a qui sont déjà en top forme et on entend vite « je suis la en recup j’y vais light » ou « encore je suis pas au top ce matin » ou même la phrase magique « j’ai encore ma séance d’hier dans les jambes » mais connaissant les loustiques, tous ces mots n’étaient que de la flûte…lol

9H15-PAN , les fauves sont lachés!!

Le départ est comme d’hab, rapide…

Les 6 premiers Km se passaient bien mais déjà je savais que les jambes ne tiendraient pas aussi longtemps, qu’à ce rythme j’allais faire le pop-corn. Le passage au couvent d’Oberbronn avant la belle ascension vers le château de la Wasenbourg était toujours aussi exigeant.  Devant  et  déjà  loin,  un  groupe  de 4 avait pris  la  poudre  d’escampette, derrière on se bagarrait à 5-6 et c’était méga cool.

Jusqu’au 12 ième Km, ça grimpouille légèrement avec quelques relances avant d’enchaîner un retour en descente avec quelques petits coup de cul jusqu’à l’arrivée.

Une belle descente relativement facile me permettais de garder un bon rythme avant de commencer la lutte contre moi même. En attendant, on est bien loti en Alsace du nord avec ces jolie paysage, ces petits single sympa, et surtout la bonne ambiance des gens au bord des chemins, et les ravitos copieux…

16ieme Km arrivé au Belvédère,ici tout allait se compliquer, avec une fin de parcours très roulante, ou le manque d’entrainement allait se faire sentir.

Je me fais reprendre par deux ou trois coureurs. La lutte jusqu’à l’arrivée allait être longue. C’est une course ou les 10 premiers au scratch ont le droit au podium, je calcule rapidement dans ma tête, plus le droit de me faire manger…

Mais ça va etre dur, duuur, duuuuuuuuur….

Il reste alors 6km, ça va descendre vite, puis une petite montée avant d’être sur le chemin de l’arrivée et je connais ces 4 derniers km, qui se tirent…..et je peux vous dire que je vais mal finir…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au final, C’est Stephane Guerahr qui s’impose en 1h32 devant Samir BAALA en 1h35 et l’incontournable Mathieu Motsch en 1h36…je me contente donc de la 10ième place en 1h45.

Cette course, qui marque souvent le début de saison des trails de notre secteur, n’a pu se dérouler cette année. A travers ce petit récit, je souhaite simplement vous faire vivre des bons moments, et faire honneur à ces organisateurs de l’Athletic Vosges du Nord qui cette année, n’ont pu organiser cet événement.

Mes chers amis, nous serons présent en 2021 pour une nouvelle bataille de Reichshoffen….

Last modified: 24 mars 2020